Réseau des ASL de la Loire

Forum d'échanges entre les acteurs des ateliers sociolinguistiques de la Loire
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Compte rendu 22 oct 2012

Aller en bas 
AuteurMessage
mambo



Messages : 2
Date d'inscription : 09/09/2013

MessageSujet: Compte rendu 22 oct 2012   Lun 9 Sep - 8:35

COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE du 22 OCTOBRE 2012
Organismes représentés :  - Association ALPHA (quartier Beaubrun, St Etienne) : Jean (fondateur), Orane, André, Patricia (coanimateurs) - Secours Catholique (rue de la Paix, St Etienne) : Gabrielle - Le Babet : Mireille (directrice), Jeanne (coordinatrice, coanimatrice) Lionel (salarié/bénévole), Jacky, Marie-Thérèse, Yvonne (bénévoles) - Centre Social Chazelles sur Lyon et St Symphorien sur Coise : Françoise, Christine - Centre Social Montbrison : Bernadette, Anna - Centre Social Créactif du Chambon Feugerolles : Stéphanie (salariée + bénévole), Marlène, Fathia, Anne-Marie (bénévoles) - Centre Social St Paul en Jarez : Éliane, Monique (bénévoles) - Etudiants en 2° année Master FLE (Français Langue Etrangère): Sarah, Giorgio, Nathalie, Claudia, Julien, Rim, César, Imad
- Amicale laïque d'Unieux: Aida n'a pu venir que l'après midi. - Université J. Monnet : Sandra Tomc, professeur responsable des stages master FLE - Collectif soutien aux squatt : Barbara, Marija - IFRA : Marija (salariée centre formation migrants OFII, projet formation des Roms) - Philippe Bariol: étudiant en Master sur les ASL (= Ateliers Socio-Linguistiques) - Yahia : animateur socioculturel en recherche d'emploi, photo-reporter.  
DIFFICULTES RENCONTREES
1- Enclavement de l'atelier sociolinguistique (ASL) au sein de la structure d'accueil : comment créer des ponts avec les autres activités proposées ? Comment faire du français en dehors des horaires de l'alpha ? A Rive-de Gier, les participants à l'ASL sont membres du Centre Social à part entière et participent à d'autre ateliers (informatique, ...) et à la vie du quartier. Au Chambon, on pratique l'échange de savoirs : ateliers de cuisine, cours de gym. Le Secours Catholique propose des cours de gym douce. A Alpha, les apprenants les plus avancés participent à la préparation des ateliers. Dans le cadre du soutien au squatt, différents intervenants du Centre de Beaulieu ont participé à l'animation du cours de FLE (santé, vélo,...) ce qui a permis ensuite aux apprenants d'aller dans les ateliers représentés.  2 – Quel accueil offre-t-on ? L'atelier est-il proposé à tous, hommes et femmes ? Comment créer un groupe mixte ? [80 % du public des ASL est féminin] A Chazelles, où le problème de la mixité se posait, la direction a expliqué clairement le caractère laïc de l'association et a ainsi résolu le problème. Quel encadrement propose-t-on : souple ? Strict ?  Comment intégrer les gens qui arrivent au milieu du cours et ceux qui partent avant ? Difficultés pour trouver un  équilibre entre le cadre et le laisser-faire.  Il faut vaincre la peur pour enrichir les échanges.
3 – Problème d'un groupe dominant (nationalité par exemple), une grande diversité semble plus facile à gérer.  4 – Comment articuler l'alphabétisation et l'accès aux droits sociaux ? Nous ne sommes pas formés pour cela, nous pouvons servir de relais avec les travailleurs sociaux.  5 – Que faire avec des gens qui restent des années dans le même groupe d'alphabétisation ? Les financeurs contrôlent.  6 – Présence irrégulière des animateurs et des participants : une adhésion est demandée dans certaines structures pour que ces derniers se sentent partie prenante. A St Paul en Jarez, on prend et on ramène les 4 participants ; comment atteindre un public plus large ?  7 – Comment apprendre à lire ?

ECHANGE DE PRATIQUES
Déroulement d'une séance Chazelles : lecture par l'animateur de phrases préparées, répétition par les apprenants. Ce temps d'expression orale est un échauffement.  Chambon + Unieux : il y a d'abord un temps commun puis les apprenants se répartissent par groupes de niveau ; un ou deux thèmes sont choisis pour l'année (le handicap, le développement durable, …) ; on décrypte des images.  IFRA : plusieurs intervenants pour un groupe mais pas ensemble ; on commence la séance par « Qu'est-ce que vous avez fait au cours précédent avec mon collègue ? »   St Paul : covoiturage + café, tour de table informel, convivial et chaleureux mais on corrige aussi la langue.  Le Chambon : RV à 9h à la Maison des Associations, installation matérielle, café. Ensuite, jeu collectif, rappel du cours précédent, écriture au tableau et correction interactive.  ALPHA : accueil informel en cercle, jeu qui intègre si possible celui qui arrive, activité dynamique. Travail collectif puis en équipes de 3/4 selon l'activité. Début et fin en grand groupe.  Le Babet : axe de l'année : nom et prénom noté au fur et à mesure par les apprenants sur une feuille. Travail en commun (20/30 personnes) puis en groupes restreints. Début et fin en grand groupe.
- FLE : avec le groupe d'avancés, travail sur vidéo : grammaire, syntaxe, lexique
- travail avec une artiste sur le portrait : on se regarde dans les yeux et on dessine son partenaire sur fond musical, en une heure. A la séquence suivante : comment vous vous êtes senti? Ensuite, choisir un document iconographique et expliquer son choix.
- jeux de rôles
- on n'amène presque pas de matériel extérieur, on part de la parole des participants, cela devient le matériau de base.  - support : la revue Vite-lu : articles courts.  - on part de l'oral, ensuite on se répartit en sous-groupes (hétérogènes ou homogènes) pour arriver à une production qui est mise en commun. On l'enregistre par informatique, on l'imprime et on distribue cette trace écrite qui devient support pour un travail plus approfondi.  - la restitution permet de localiser les difficultés (prononciation, syntaxe,...)  Quelques points forts - il faut être précis et rigoureux : un mot s'écrit d'une seule façon (cf. les idéogrammes)  - on s'adapte en permanence, on invente.  - il faut prendre le temps de formuler ce que l'on va faire
Préparation des ateliers - collective : une heure par séance + 2 rencontres par trimestre  - préparation par la coordinatrice salariée qui transmet aux bénévoles  - chaque responsable de groupe prépare pour son groupe, la coordinatrice apporte ses conseils.  - préparation collective, d'autant plus importante qu'il y a coanimation : les rôles de chacun doivent être précisés, le canevas est structuré mais on l'adapte  en fonction des réactions du groupe. On choisit un thème par semaine.  IFRA : il y a des paramètres importants à prendre en compte : le temps limité du stage, les thèmes d'examen cycliques. Une fois par mois : préparation en commun puis travail individuel des animateurs.  - avec les plus avancés : travail par mail pour préparer le point de grammaire
Comment poursuivre l'échange ?
- se rencontrer localement  - échanger par courriel les canevas des cours qui ont bien fonctionné, d'où la mise en place d'une boîte-mail commune (Philippe propose de le faire)  - lien avec l'Université à poursuivre : les différentes structures peuvent être des lieux de stage pour les étudiants  - renouveler la rencontre:  lundi 18 février 2013
D'ici-là, chacun peut répertorier les difficultés rencontrées et les solutions imaginées.  voir le site aslweb : réseau des ASL en Ile de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Compte rendu 22 oct 2012
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Compte rendu AG 2012 AAPPMA Béziers
» MDS 2012 le compte rendu by Frank
» Compte-rendu de l'Open AFCPL de Penne d'Agenais
» compte rendu réunion groupement
» compte rendu saintélyon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Réseau des ASL de la Loire :: Le réseau ASL Loire :: Les comptes-rendus-
Sauter vers: